C’est la pleine saison  d’un légume oublié : le topinambour. Il a un goût de cœur d’artichaut mais est plus pratique à manger !

 

En potage il est délicieux :

Éplucher une pomme de terre et cinq à six topinambours à l’aide d’un économe et d’un couteau (à cause de ses bosses). Couper en morceaux grossiers.

Faire dorer un oignon émincé dans une cuillère à soupe d’huile d’olive.

Ajouter le topinambour et la pomme de terre. Recouvrir d’eau à niveau ou légèrement au-dessus des légumes. Ajouter un demi-bouillon de légumes, un peu de sel et de poivre. Laisser mijoter 20 à 30 minutes. Mixer. Goûter et rectifier l’assaisonnement. C’est tellement onctueux qu’il est inutile d’y ajouter de la crème.

Un petit bémol : si vous avez les intestins fragiles, consommez-le avec modération car l’inuline (fibre alimentaire au goût sucré) qu’il contient – bien qu’intéressante pour réguler le taux de sucre sanguin mais aussi bon prébiotique (favorise les bonnes bactéries dans l’intestin) – peut provoquer des ballonnements. Un moyen d’en diminuer les effets est de manger en conscience c’est à-dire lentement en prenant soin de bien imbiber chaque cuillère à soupe d’un maximum de salive… en d’autres mots mastiquer le potage si on a les intestins fragiles, ce qui permettra de limiter l’inconfort digestif, et surtout d’apprécier ce délicieux potage et profiter des bienfaits santé de l’inuline !

Bonne (re)découverte 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *