Voici une belle initiative.

L’Institut Gustave-Roussy de Villejuif (Val-de-Marne) vient de faire appel à Alexandre Bourdas, le chef du SaQuaNa, retaurant deux étoiles d’Honfleur (Calvados), pour réveiller les papilles de ses patients souffrant d’un cancer. Et ça marche ! Moins copieux, mais plus raffinés, les plats sont désormais plébiscités.

Est-ce le soleil qui illumine sa petite chambre, au sixième étage de l’institut Gustave-Roussy, à Villejuif ? Ou la présence des caméras du Magazine de la santé, l’émission du bon docteur Michel Cymes, sur France 5 ? Maria-Céleste de Olivera est radieuse, ce midi-là. Aucune raison pourtant de se réjouir : la Portugaise de 63 ans vient de se faire opérer d’un cancer du sein. La seconde fois en l’espace d’un an. (…)

 

 

« Nous cuisinons avec amour »

 

Alexandre Bourdas a beau être arrivé « avec humilité, sans volonté de révolutionner l’organisation », les sept cuisiniers de Gustave-Roussy ont dû sérieusement s’adapter. « Je leur ai dit : n’automatisez pas trop, même sur de gros volumes, car sinon on perd le côté cuisine. » La jeune chef Sabrina Guirous, 30 ans, apprécie : « Ce que nous faisons ici est très honorable. Bien sûr, apprendre de nouvelles techniques culinaires, respecter précisément les grammages sont des contraintes importantes, mais Alexandre est très sympathique, patient et pédagogue. Et aujourd’hui, je peux dire qu’ici, nous cuisinons avec amour, comme à la maison. »

La suite ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.