Une étude du Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) montre que “les Français se laissent de plus en plus aller au grignotage“.

38% des interrogés reconnaissent consommer au moins un “hors repas” tous les jours ou presque et 35% deux à trois fois par semaine. (…) 34,4% des Français s’offrent une collation entre 10 et 11 heures du matin en prenant une boisson chaude avec un fruit, des céréales ou des biscuits sucrés. Par ailleurs, 43,5% des sondés choisissent aussi de prendre un goûter, la plupart du temps sucré. Enfin, l’apéritif dinatoire est désormais prisé par 42,2% des Français, en particulier le week-end et chez les jeunes urbains“.  Source de l’extrait ici.

 

 

Mon conseil : Les collations ne doivent pas être vues comme des grignotages, tout dépend du nombre d’heures entre les principaux repas, et de la qualité de la collation : un fruit accompagné d’une poignée d’amande reste une collation saine, de même qu’une tranche de pain (complet) avec une rangée de chocolat (noir)… Par contre il faut éviter de grignoter à tout moment de la journée et garder une certaine structure en faisant trois principaux repas + une à deux collation(s).

Les apéros dinatoires ne doivent pas forcément être perçus comme des grignotages. Occasionnels, ce sont des moments conviviaux et on peut choisir des aliments-santé comme des toast aux anchois, des légumes à croquer accompagnés d’une sauce au yaourt, des mini gaspachos (potages froids)… et même quelques bretzel, on est en Alsace ou pas? ! 😉

Pour résumer les grignotages on évite au maximum mais les collations et les apéritifs dinatoires occasionnels peuvent tout à fait entrer dans une alimentation-santé 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.